POUR PLUS DE VIDÉOS, VISITEZ

Essai

par Luc-Olivier Chamberland, le 15 juillet 2017, Sherbrooke

Jaguar F-PACE S 2017 : l’avant et l’après Retour aux essais
 

Chez Jaguar, on pourra désormais dire qu’il y a un avant le F-PACE et un après le F-PACE. Jamais dans l’histoire de Coventry, un véhicule aura été aussi marquant. Il tranche complètement avec les habitudes de l’entreprise reconnue pour ses sportives et ses limousines en adoptant une configuration de VUS. Il faut toutefois se rendre à l’évidence; les consommateurs veulent ce genre de produits plus que tout. D’ailleurs, grâce au F-PACE et pour la première fois, Jaguar est parvenu à vendre plus de 2 000 unités en un seul mois. À cela, ajoutez les titres de Voiture mondiale et du Design de l’année pour 2017 que le F-PACE a raflés

Tour du propriétaire

Le F-PACE a de la gueule, beaucoup de gueule. Certainement l’un des plus réussis sur le marché actuellement. Ian Callum, le designer en chef de la marque, a assuré la conversion du style Jaguar vers les formes contraignantes d’un VUS. Le museau pointe avec un regard perçant et sa calandre est bien droite. Selon la version, le bouclier avant se transformera en fonction de la mécanique adoptée. Au profil, on reconnaît le traditionnel long capot plongeant avec une cabine déportée vers l’essieu arrière. Conscient que les consommateurs aiment personnaliser leur véhicule, Jaguar offre un choix d’une dizaine de jantes, allant de 19 à 22 pouces. Pour la poupe, on s’inspire directement du modèle phare de la gamme avec une reprise intégrale des feux de la F-TYPE. Bien que le F-PACE soit un véritable utilitaire sport, son style ne dénature pas l’esprit propre de Jaguar, un coup de maitre.

Vie à bord

Lorsqu’on habille la cabine de son F-PACE, on doit jouer d’audace. L’an dernier à RPM, nous avions une version avec une présentation complètement noire. Inutile de dire qu’elle inspirait peu la joie de vivre. La S à l’essai arrive avec un style plus dynamique en incluant des appliques de cuir et des surpiqures en rouge. La planche de bord est reprise intégralement de la berline compacte XE. Bien qu’une plus grande distinction soit souhaitable, on obtient un design intéressant, à la fois technologique et moderne.

Pour 2017, Jaguar propose à l’instrumentation un écran de 12,3 pouces extrêmement polyvalent, où l’on peut afficher une carte, les cadrans indicateurs conventionnels et une foule d’autres informations. L’idée est reprise de chez Audi, mais le coup d’œil demeure spectaculaire. Jaguar offre une nouvelle interface pour son moniteur multimédia avec le InControl Touch Pro. Facile d’usage, c’est l’un des meilleurs programmes actuellement sur le marché. Pour obtenir l’instrumentation, le InControl est un sensationnel système audio Meridian à 17 haut-parleurs totalisant 825 watts, offert à 3 100 $ dans le catalogue des options. Personnellement, je le recommande allègrement pour l’expérience qu’il offre.

En matière d’espace, Jaguar a encore quelques leçons de configuration à apprendre. Pleinement conscient que le style prévaut sur les aspects pratiques, le F-PACE doit malgré tout avoir des valeurs familiales. L’accès à l’avant est restreint par une portière étroite. Une fois en place, le pilier B se retrouve à la hauteur de notre torse, ce qui réduit la visibilité. À l’arrière, la ligne de toit fuyante diminue les dégagements pour la tête, mais pour les jambes, les hanches et les épaules, c’est très bien. Le volume du coffre se voit amputé par la forte inclinaison du hayon, avec une aire de 650 à 1 740 litres.

Technique

Le V6 suralimenté de 3,0 litres chez Jaguar a toujours été un de mes coups de cœur dans l’industrie. L’ayant essayé dans tous les autres produits de la gamme, sa conversion au F-PACE se veut un succès. Offrant dans la version S une puissance de 380 chevaux, ils sont tous bien présents sous notre pied droit. Il suffit de jouer avec les différents modes de conduite pour le faire ronronner en ECO ou rugir avec le drapeau en damier. Sa vitalité impressionne à chaque accélération et en reprise. On peut d’ailleurs boucler le 0-100km/h en 5,5 secondes. Le mariage avec la boite automatique ZF à huit rapports se montre exemplaire. Les changements à peine perceptibles offrent un beau dynamisme, notamment avec les palettes au volant. On ne doit pas oublier que le F-PACE ne fait pas de concession avec son rouage intégral très compétent. Il n’est pas conçu pour des activités hors route, mais il reste capable de bien des prouesses où d’autres se sentiraient comme un chien dans un jeu de quilles. Tout en étant dynamique, on peut obtenir une tangente sous les 11 litres/100km. Au terme de mon essai, j’ai bouclé une moyenne de 10,6 litres/100km.

Au volant

Le F-PACE accorde une expérience de conduite enivrante dans le segment. Les Allemands sont intéressants, mais n’offrent pas le même niveau de connexion avec la machine. Jaguar nous fait croire que l’on fait corps avec le F-PACE. La position, outre la visibilité, se montre exceptionnelle. Il nous enveloppe en nous communiquant les moindres sensations de la route. La direction s’adapte selon le mode sélectionné. En Sport, une belle lourdeur qui rappelle celle de la F-TYPE. Peu importe le style de conduite, elle pointe bien et avec précision. Les suspensions suivent cette approche. On passe d’un comportement soyeux à ferme à la simple pression d’un bouton. Avec de telles qualités, l’agrément figure au sommet de ses accomplissements.

Conclusion

Le F-PACE marque l’histoire de Jaguar. Sa popularité ne se dément pas et elle est méritée. Fier de son succès, Jaguar va diversifier son offre avec le E-PACE 2018, un VUS compact qui fera compétition aux Mercedes-Benz GLC et autres BMW X3. Finalement, Jaguar pourrait bien avoir réglé son éternel problème de fiabilité puisque le F-PACE fait patte blanche à ce chapitre… pour le moment.

Spécifications techniques

Marque
Jaguar
Modèle
F-PACE
Année
2017
Version à l'essai
S
Échelle de prix (excluant les options)
50 900 $ à 67 900 $
Prix de la version à l'essai
79 522 $
Options sélectionnées
Gris ammonite (650$), Garniture noire lustrée (200$), Groupe Visibilité (3 100$), Groupe Télévision (3 100$)
Moteur
V6 3,0 litres, 380 ch @ 6 500 tr/min, 332 lb-pi @ 4 500 tr/min
Transmission
Automatique à 8 rapports
Rouage d'entraînement
Traction intégrale à prise temporaire
Garantie de base
4 ans / 80 000 km
Garantie du groupe motopropulseur
4 ans / 80 000 km
Consommation enregistrée
10,6 litres/100km

Points forts / points faibles

  • Design
  • Puissance du v6
  • Agrément de conduite
  • Espace intérieur
  • Fiabilité à long terme à voir
  • Visibilité arrière
 
 
 

Sondage

 

Laquelle de ces sportives aimeriez-vous voir renaître?

Infolettre

 

Inscrivez-vous à l'infolettre pour recevoir des offres et des nouvelles.

Émissions RPM
Émissions RPM Plus