POUR PLUS DE VIDÉOS, VISITEZ

Essai

par Luc-Olivier Chamberland, le 9 avril 2017

Chevrolet Tahoe Premier 2017 : une partie facile Retour aux essais
 

Le quatuor de GM dans le segment des utilitaires sport pleine grandeur, règne en roi et maitre. Bien que la concurrence soit présente, aucune n’est à la hauteur de la qualité et de l’attention des détails de ce que peut offrir GM dans cet univers. Vous avez des doutes? Le Ford Expedition de l’actuelle génération date de 1998, le Toyota Sequoia remonte à 2008 sans grand changement et le « nouveau » Nissan Armada introduit en 2017 existe ailleurs dans le monde depuis 2010 sous le nom de Patrol. On revient donc aux Chevrolet Tahoe/Suburban et GMC Yukon/Yukon XL qui eux sont tout frais de 2015, à la fine pointe de la technologie, le tout en maintenant un partage avec les camionnettes Silverado et GMC Sierra.

Se distinguer, un peu
Historiquement, le Tahoe n’était ni plus ni moins qu’une version « fermée » avec des banquettes pour les occupants d’une Silverado. Depuis son renouvèlement en 2015, on change l’approche avec une devanture qui les distingue tout juste. Les airs de famille sont toujours évidents, mais les designers de Chevrolet lui donnent une personnalité avec des blocs optiques singuliers. Pour le reste, on peut difficilement parler de style, puisqu’une boite demeure…une boite! Par contre, le véhicule mis à l’essai adoptait un look à la « Darth Vader » avec ses jantes de 22 pouces noires à 3 545$, qui lui offrait certainement une allure méchante qui s’imposait sur la route.

Quelques accrocs
Le Tahoe dans sa version Premier, au sommet de la gamme, ne lésine pas sur l’apparence de luxe et de confort. La planche de bord brille par son esthétisme et son ergonomie. Très massive, elle s’étend entre les passagers avant avec une collection de commandes qui nous facilitent la vie. Plusieurs points de déception sont à souligner, dont celle de la qualité des matériaux et de la finition. On observe bien des imitations de boiserie, mais leur look bon marché ne peut être justifié dans un camion de ce prix. Pour l’agencement des pièces, ce Chevrolet est en recul, et ce, même en considérant que ses compétiteurs ont majoritairement plus d’une décennie. Ce n’est pas un Cadillac Escalade, mais à plus de 82 000$, l’acheteur peut s’attendre à mieux.

Le Tahoe se classe parmi les plus imposants véhicules sur le marché. Bien qu’il s’agisse d’un fait, on note que l’espace intérieur se compte malgré tout. Le volume frise l’Airbus A380, mais la configuration des sièges ne permet pas beaucoup de dégagements. À l’avant tout va pour le mieux, mais derrière, les genoux des occupants sont relevés. On peut pour cela accuser les ingénieurs d’avoir mal conçu le mécanisme de rabattement des sièges. Et bien sûr, inutile de mentionner que le confort est encore mon impressionnant à la troisième rangée.

En ce qui a trait à l’espace cargo, on obtient une aire de base de 433 litres qui s’étire jusqu’à 2 681 litres en fonction du nombre de dossiers en position. Si vous optez pour le Suburban, les mesures passeront à 1 098 et 3 429 litres. Notez que l’on peut rabattre la troisième rangée par des commandes électriques dans la paroi intérieure du coffre.

Gros V8 pas trop énergivore
À l’exception du Yukon XL Denali, GM n’offre qu’une seule option mécanique sous le capot de ses géants, le V8 de 5,3 litres de 355 ch et 383 lb-pi de couple. Sans l’ombre d’un doute, il s’agit d’un moteur extrêmement compétent qui a fait ses preuves. Il accorde une bonne dose de puissance et d’excellente capacité comme en témoigne son aisance à remorquer jusqu’à 3 765 kg (8 300 livres). Malgré toute cette force, à la lumière d’une semaine d’essai en plein hiver par des froids sibériens, il a contenu sa moyenne à « seulement » 15,1 litres/100km. Pour l’aider, il jouit de la désactivation des cylindres qui fonctionne dans certaines et très rares conditions. Fait incompréhensible, on conserve toujours la boîte à six rapports alors que plusieurs autres produits de la marque adoptent une boîte à huit rapports qui contribue encore davantage aux performances et à l’économie de carburant.

Un camion demeure un camion
Sur la route, le Tahoe se défend très bien. Il est bien sûr massif et encombrant, mais l’acheteur de ce type de véhicule en est conscient et compose aisément avec les lois de la physique. En virage, le Tahoe laisse un tangage s’installer malgré les suspensions magnétiques incluses dans la version Premier. Parce que doté d’un pont rigide, on ressent fréquemment les sautillements du train arrière dès que le pavé n’est plus un tapis de billard. La direction demeure pour sa part assez floue, n’aidant pas aux déplacements en zones urbaines. Malgré ses quelques éléments à améliorer, il reste encore à ce jour l’offre la plus confortable dans le segment.

Conclusion
GM domine avec une main de fer l’univers peu compétitif des VUS pleine grandeur depuis des années. Offrant une bonne fiabilité, il donne une tranquillité d’esprit à ses acheteurs. Cette réalité s’applique pour 2017, mais pour 2018, Ford reviendra en force avec une nouvelle génération de l’Expedition qui risque fort de venir troubler la fête du Tahoe.
 

Spécifications techniques

Marque
Chevrolet
Modèle
Tahoe
Année
2017
Version à l'essai
Premier
Échelle de prix (excluant les options)
54 195$ à 75 125 $
Prix de la version à l'essai
82 615 $
Options sélectionnées
Toit ouvrant (1 325$), Jantes de 22 pouces (3 545$), Écussons noirs (185$), Ensemble conducteur (995$), Régulateur de vitesse adaptatif (1 095$)
Moteur
V8 5,3 litres de 355 ch. @ 5 600tr/min, 383 lb-pi @ 4 100 tr/min
Transmission
Automatique à 6 rapports
Rouage d'entraînement
4 roues motrices avec gamme basse
Garantie de base
3 ans / 60 000 km
Garantie du groupe motopropulseur
5 ans / 160 000 km
Consommation annoncée
Ville: 10,7 litres/100km Route: 14,7 litres/100km
Consommation enregistrée
15,1 litres/100km

Points forts / points faibles

  • V8 superbe
  • Équipement généreux
  • Compétences générales
  • Qualité des matériaux
  • Prix
  • Espace pour les passagers
 
 
 

Sondage

 

Laquelle de ces sportives aimeriez-vous voir renaître?

Infolettre

 

Inscrivez-vous à l'infolettre pour recevoir des offres et des nouvelles.

Émissions RPM
Émissions RPM Plus