POUR PLUS DE VIDÉOS, VISITEZ

Essai éclair

par Luc-Olivier Chamberland, le 31 juillet 2017, Montréal

Ford Focus ST 2017 : soudainement civilisée Retour aux essais
 

La dernière fois que j’ai pris le volant de la ST, c’était bien avant l’annonce même de l’existence de la démoniaque RS. À cette époque, je me disais que Ford avait entre les mains une belle petite diablesse s’affirmant par son dynamisme. Je dois avouer l’avoir trouvée un peu sauvage. Maintenant que j’ai aussi conduit la RS, je me rends à l’évidence que la Ford Focus ST se veut plus civilisée que dans mon souvenir.

Tour du propriétaire

La ST a toujours eu une belle gueule, il faut l’admettre. Ses traits distinctifs, moins caricaturaux que la RS, nous font apprécier sa sportivité et le fait qu’elle diffère à bien des égards de la gamme régulière de la Focus. On la reconnaît surtout grâce à la configuration de sa calandre plus mordante, ses phares avec une ligne de DEL, ses jupes en bas de caisse, son gros aileron et ses jantes de 18 pouces. Bien que ma version d’essai était bleu foncé, un peu « sleeper », Ford propose une palette de couleurs vives qui lui permettent de se démarquer dans le paysage. Le tout reste intéressant, mais dans son ensemble, elle commence sérieusement à se faire vieille depuis son introduction en 2012. Heureusement, on sait que la Focus, telle qu’on la connaît, termine sa vie active en 2018. Dès 2019, une troisième génération arrivera sur le marché. Pour la succession de la ST, il faudra attendre encore au moins deux ou trois ans.

Vie à bord

Le look général de la Focus ne vieillit pas tellement. On reconnaît encore des formes modernes et enveloppantes pour le conducteur. Malheureusement, la finition fait carrément pitié. On retrouve nettement mieux ailleurs, inutile d’insister sur le fait que la GTI se place à des années-lumière devant elle. La qualité des matériaux s’inscrit dans la même déception. Pour agrémenter le visuel, on obtient quelques accents en fibre de carbone. De plus, des surpiqures rouges vivifient un peu le tout, qui se veut autrement tout en noir. Avec la forme de la planche de bord, Ford pourrait davantage s’amuser en intégrant des composantes plus nobles que la mer de plastique à laquelle nous avons droit.

Sur le plan ergonomique, une bonne note. Les commandes sont faciles d’accès et intuitives. Bien que ce soit une compacte, on retrouve une belle collection d’accessoires dont la navigation, SYNC et un groupe électrique très complet. On reste dans le luxe de proximité, mais c’est suffisant. Là où la ST brille, c’est au niveau du confort des sièges. Il faut s’entendre que tout embonpoint sera vertement ressentit tant les assises sont serrées. Moulés, ces sièges Recaro sont conçus pour la conduite sportive, sinon agressive. On ne bouge pas d’un iota. Si l’expérience à l’avant se montre réjouissante, à l’arrière, on vit en pleine concession. Les dégagements sont limités pour la tête et les jambes, impossible d’y être confortable. Pour le coffre, on bénéficie d’une aire généreuse de 660 litres. Même si c’est assez grand, ne prenez pas la ST comme voiture familiale, les enfants penseront que vous regrettez leur naissance.

Technique

Quelle belle machine. La ST est, selon moi, l’un des meilleurs produits de performance de Ford. Le châssis se montre très solide et offre une excellente fermeté. Pas le moindre craquement se manifeste, même lors d’une conduite, disons… dynamique. La puissance du quatre cylindres de 2,0 litres à 252 chevaux accorde suffisamment de couple, 270 lb-pi, à 2 500 tr/min pour que l’on s’amuse vraiment. La boite manuelle se laisse prendre avec aisance et possède des rapports très courts. Cette petite ST aime les montées en régime pour montrer toute sa vitalité. Bien que ce soit une stricte traction, l’effet de couple est assez bien maitrisé pour éviter des torsions dans toutes les directions. Sérieusement, Ford a bien travaillé dans la conception de la ST.

Au volant

Si vous avez lu le paragraphe précédent, vous avez compris que la ST possède tous les ingrédients pour que l’on puisse passer des heures de plaisir à son volant. Comme je le disais, l’ensemble brille de fermeté et de solidité. Les suspensions adoptent cette avenue également. Évidemment, elles sont très sèches et répercutent toutes les imperfections de la route. Sur un pavé bien entretenu, le sourire nous colle au visage. Malheureusement, pour de longs trajets, on en vient à regarder deux pieds devant le véhicule pour amoindrir les impacts des nids de poule et des crevasses. Pour nous aider dans cette tâche, la direction offre une grande précision. Elle n’est pas aussi communicative que dans la GTI, mais elle nous fournit suffisamment de sensations pour la juger bien adaptée. Chaque virage est une nouvelle occasion pour la pousser un peu plus. La ST ne se compare en rien à la RS dans ces situations, mais offre une stabilité et un comportement impressionnants.

Conclusion

Est-ce que j’aime la ST? Oui. Est-ce que je l’achèterais? Non. La GTI est encore et toujours la référence même si elle moins puissante. À cela, il faut ajouter une valeur de revente qui frise la catastrophe. À moins d’avoir une offre très alléchante, la compétition représente un meilleur investissement. La mécanique reste sa plus belle carte de visite alors que presque tout le reste pêche par son manque de modernisme et de raffinement.

Spécifications techniques

Marque
Ford
Modèle
Focus
Année
2017
Version à l'essai
ST
Échelle de prix (excluant les options)
31 756 $ à 32 460 $
Prix de la version à l'essai
32 460 $
Options sélectionnées
Jantes (600$), Système SONY de navigation (800$)
Moteur
L4 Turbo, 2,0 litres, 252 ch. @ 5 500 tr/min, 270 lb-pi @ 2 700 tr/min
Transmission
Manuelle à 6 rapports
Rouage d'entraînement
Roues motrices avant
Garantie de base
3 ans / 60 000 km
Garantie du groupe motopropulseur
5 ans / 100 000 km
Consommation annoncée
Ville: 10,5 litres/100km Route: 7,8 litres/100km
Consommation enregistrée
8,2 litres /100km

Points forts / points faibles

  • Rendement mécanique
  • Style extérieur distinctif
  • Équipement généreux
  • Silhouette vieillissante
  • Finition intérieure
  • Espace arrière
 
 
 

Sondage

 

Laquelle de ces sportives aimeriez-vous voir renaître?

Infolettre

 

Inscrivez-vous à l'infolettre pour recevoir des offres et des nouvelles.

Émissions RPM
Émissions RPM Plus