POUR PLUS DE VIDÉOS, VISITEZ

Essai éclair

par Benoit Charette, le 4 décembre 2016, Los Cabos, Mexique

Audi Q5 2018 : plus neuf qu'il ne le paraît Retour aux essais
 

Depuis qu’il a été introduit sur le marché à l’automne 2008, le Q5 n’a cessé de prendre des parts plus grande de marché. Il est le petit utilitaire de luxe le plus vendu au pays en 2015 devant l’Acura RDX et le BMW X3 et cela même si le véhicule n’a pas changé depuis sept ans, un exploit qu’il faut mentionner. Toutefois, le marché a beaucoup bougé depuis sept ans et des modèles très intéressants comme le Porsche Macan et le Jaguar F-Pace se sont ajoutés. BMW a doublé son offre avec le X4 aux faux airs de coupé qui s’est ajouté au X3 et Mercedes a repensé complètement le GLK qui est devenu le GLC.


Une apparence similaire

Nous pourrions à première vue demeurer sceptique en voyant le nouveau Q5 qui ressemble en tous points à l’ancien Q5. Audi a la mauvaise habitude d’être très timide sans son évolution. Mais quand vous avez vendu 1,6 million d’exemplaires un peu partout à travers le monde depuis ses débuts, c’est signe que la recette est bonne, alors on peut comprendre qu’Audi ne veut pas trop changer cette recette gagnante. Sous des traits qui sont donc bien connu, c’est au chapitre de la plateforme que le modèle est nouveau. Le Q5 emprunte la base des modèles A4 et A5 et offre un petit 3 cm de plus en longueur que la précédente génération mais surtout permet de sauver 90 kilos.


Dans le monde virtuel

Vous aurez maintenant le choix (en option) de décorer votre habitacle de cadrans virtuels représenter sous forme de dalle numérique de 12,3 pouces qui remplacent les traditionnels compteurs à aiguilles. C’est la TT qui a reçu la première cette nouvelle technologie et à chaque renouvellement de modèles, Audi l’offre dans ses voitures et utilitaires. Audi travaille aussi sur sa connectivité avec un chargeur par induction pour les téléphones intelligents offert lui aussi en option et la liste continue de s’allonger avec plus d’aides à la conduite électroniques. La qualité de l’habitacle demeure du reste d’excellente qualité et les sièges sont très confortables. L’espace générale pour les occupants n’a pas bouger face à la première génération.


Un seul moteur

À son arrivé sur le marché en avril 2017, une seule mécanique sera proposée dans le Q5. Il s’agit en fait du même moteur 4 cylindres deux litres turbo de nouvelle génération qui se trouve sous le capot des modèles A4 et A5. Il offre 252 chevaux (contre 220) et une boîte S-Tronic à sept rapports. Du côté de l’Europe deux moteurs Diesel s’ajoutent à l’offre. Un 4 cylindres 2,0 litres Tdi de 190 chevaux et un V6 3.0 litres Tdi de 286 chevaux. Pour le moment avec le scandale Volkswagen de 2015 et aucune nouvelle homologation de moteurs diesel pour l’Amérique du nord, ces moteurs sont confinés à l’Europe. Ce nouveau Q5 arrive avec le système quattro Ultra qui permet de déconnecter entièrement la transmission arrière pour économiser du carburant et utilise de manière transparente les 4 roues motrices quand les conditions l’exigent.


Sur la route

Toujours aussi agréable à conduire, Audi à retravailler l’insonorisation pour procurer un silence de roulement améliorée. La direction est nerveuse, les 32 chevaux supplémentaires jumelé à une perte de poids offre un dynamisme renouvelé à la conduite. Même si nous avons fait l’essai du V6 Tdi qui demeure le plus intéressant et le plus économe à conduire, noud avons tout de même réussi à demeurer sous la barre des 10 litres aux 100 kilomètres avec ce 5 cylindres un peu plus puissants, des chiffres très semblables au modèle actuel. Nous avions lors de la présentation de presse des modèles équipés d’une suspension pneumatique, disponible en option sur les modèles européens mais qui ne traversera pas l’Atlantique. Au Canada il y aura une suspension de base avec en option une suspension adaptative mais pas pneumatique. Il faudra attendre la SQ5 pour avoir droit à une suspension à air. Je trouve cela dommage car cette suspension transforme la conduite du Q5. Il est vrai qu’Audi a connu certain problème de fiabilité avec cette suspension, mais je crois qu’elle devrait offerte comme option individuelle sur le Q5 en nous promettant de mettre un terme au petits bobos de fiabilité.


Conclusion

Sans parler d’un modèle totalement nouveau, Audi a appliqué ses plus récentes avancées technologiques au chapitre de la plateforme de la sécurité et de la motorisation plus en faire profiter un modèle déjà très populaire. Le nouveau Q5 arrivera su printemps 2017 comme modèle 2018 chez les concessionnaires. Aucun prix n’a encore révélé, mais les gens chez Audi nous ont confirmé qu’ils seront très proches de ceux de cette année donc entre 50 000 et 60 000 selon l’équipement. Il va aussi y avoir un nouveau SQ5 qui arrivera plus tard au cours de l’année 2017.


 

 

 

 

Spécifications techniques

Marque
Audi
Modèle
Q5
Année
2018
Version à l'essai
S-Line
Moteur
L4, 2,0 litres turbo, DACT, 252 ch @ 6 000 tr/min et 273 lb-pi 1 600 à 4 500 tr/min
Transmission
Automatique à 7 rapports
Rouage d'entraînement
Traction intégrale à prise temporaire
Garantie de base
4 ans / 80 000 km
Garantie du groupe motopropulseur
4 ans / 80 000 km
Consommation annoncée
Ville: 8,3 litres aux 100 km Route: 5,9 litres aux 100 km
Consommation enregistrée
9,8 litres aux 100 km

Points forts / points faibles

  • Conduite dynamique
  • Sièges confortables
  • Habitacle plus silencieux
  • Pas de moteur diesel
  • Pas de suspension pneumatique
  • Modèle trop semblable à l’ancien
 
 
 

Sondage

 

Laquelle de ces sportives aimeriez-vous voir renaître?

Infolettre

 

Inscrivez-vous à l'infolettre pour recevoir des offres et des nouvelles.

Émissions RPM
Émissions RPM Plus