POUR PLUS DE VIDÉOS, VISITEZ

Actualités

par Vincent Aubé, le 12 avril 2017 à 13h26

New York 2017 : Subaru révise ses éditions robustes et présente le concept Ascent Retour aux actualités
 

Le dernier salon nord-américain avant la saison chaude aura été celui de l’aventure pour la marque Subaru. Le constructeur avait déjà montré ses deux « robustes » familiales sur le web, mais voilà que ces deux variantes 2018 se montrent le bout du nez pour les nombreux adeptes qui visiteront le salon new-yorkais dans les prochains jours.

Toutefois, la grande surprise du côté de la marque réputée pour son rouage intégral a été la présentation d'un prototype baptisé Ascent. Faisant suite au concept VIZIV-7 dévoilé en 2016, le concept Ascent annonce dans un premier temps le nom de ce multisegment à 7 places tant attendu, mais dévoile aussi la direction que va prendre ce véhicule utilitaire.

Le véhicule qui sera assemblé à l’usine américaine d’Indiana reposera sur la nouvelle plateforme globale déjà utilisée sous le nouveau Crosstrek notamment. Bien entendu, son empreinte sur la route sera plus imposante avec 7 places à bord. Le rouage intégral sera lui aussi livré de série, tandis qu’une nouvelle motorisation turbocompressée sera boulonnée sous le capot

Du côté de l’Outback
Si la révision de mi-parcours de l’Outback est déjà une excellente nouvelle pour les petites familles qui aiment bouger, le nouveau Crosstrek 2018 est quant à lui un modèle entièrement nouveau pour l’année qui vient, et ce, malgré une forte ressemblance à la première génération du véhicule. En fait, il faut avoir un œil de lynx pour déceler les détails qui départissent les deux modèles basés sur la plateforme de l’Impreza à hayon.

Et le Crosstrek…

Le Subaru Crosstrek 2018 conserve donc sa garde au sol supérieure, ses bas de caisse en plastique noir sans oublier les pneumatiques engraissées et le support sur le toit. Et soyez rassurés, le choix de couleurs pour la carrosserie demeure plus éclaté que pour la gamme Impreza.

Sous le capot, Subaru fait encore confiance à son 4-cylindres à plat de 2,0-litres de cylindrée, mais ce dernier a gagné 4 chevaux-vapeur au passage, le couple optimal de 145 lb-pi étant demeuré au beau fixe. Évidemment, le rouage est de type intégral, tandis qu’il est encore possible de choisir le type de boîte de vitesses (contrairement à la nouvelle Outback 2018), Subaru conservant une bonne vieille boîte manuelle à 6 rapports pour les adeptes de la troisième pédale.

La majorité des acheteurs jetteront toutefois leur dévolu sur l’unité CVT, plus économe à la pompe, mais également plus simple à l’utilisation. Remarquez, les stratèges ont décidé d’ajouter une touche plus extrême au véhicule en le greffant du système optionnel X-Mode, ce dernier ayant comme mission de sortir les conducteurs du pétrin lorsque les conditions se corsent. La boîte automatisée offre dorénavant la possibilité de changer manuellement les 7 rapports (!) à l’aide de palettes intégrées au volant.

À l’intérieur du Crosstrek, les habitués de l’Impreza ne seront pas dépaysés, l’habitacle étant, à quelques détails près, identique à celui de la voiture compacte. Pour 2018, le constructeur introduit une livrée Convenience, celle-ci venant d’office avec un équipement fort généreux pour un modèle d’entrée de gamme. Plus cossues, les éditions Touring et Sport viennent aussi avec une boîte manuelle de série, la CVT étant disponible en option. Quant à lui, le modèle Limited ne peut être commandé qu’avec la transmission CVT.

La commercialisation de ce Crosstrek 2.0 va débuter cet été et il y a fort à parier que Subaru va continuer de connaître du succès avec ce Outback en format réduit. Quant au concept Ascent, il faut s’attendre à une commercialisation plus tard en 2018.
 

 
 
 
 

Sondage

 

Laquelle de ces sportives aimeriez-vous voir renaître?

Infolettre

 

Inscrivez-vous à l'infolettre pour recevoir des offres et des nouvelles.

Émissions RPM
Émissions RPM Plus