POUR PLUS DE VIDÉOS, VISITEZ

Actualités

par Samuel Lessard, le 8 août 2017 à 06h21

BMW mise sur la flexibilité pour ses véhicules électriques Retour aux actualités
 

BMW estime que la clé du succès avec les véhicules électriques et hybrides repose dans la flexibilité de ses usines. Le constructeur allemand considère que l’avenir des véhicules électrique est trop incertain pour y consacrer une usine exclusive.

« Personne ne sait combien de véhicules électriques nous vendrons en 2020, en 2021 ou en 2025. Nous ne savons pas combien d’hybrides enfichables nous allons vendre et nous ne savons pas combien de véhicules à moteur thermique nous allons vendre », affirme le PDG de l’entreprise, Harald Krueger. Il rajoute que la seule façon de faire face à cette demande imprévisible est d’offrir les trois possibilités sur la même chaîne de montage.

Pour ce faire, les prochaines plateformes de BMW pourront recevoir tous les types de motorisation. Elles pourront être adaptées pour y loger autant une batterie volumineuse et lourde qu’un moteur thermique seul. « Vous pourrez voir un véhicule entièrement électrique, suivi d’un véhicule diesel, suivi d’un véhicule hybride, sur la même chaine de montage », mentionne Oliver Zipse, directeur de la production chez BMW. Actuellement, une ligne de montage de ce type existe dans l’usine de Spartanburg, en Caroline du Sud. On y assemble le X5 régulier de même que sa version hybride rechargeable xDrive40e.

Le châssis CLAR, sur lequel repose le tout nouveau X3 2018 et sur lequel reposera la nouvelle Série 3 2019 fait partie de cette gamme de châssis polyvalent.

Le constructeur devra investir afin d’adapter certaines parties de ses usines, notamment dans le département de la carrosserie. Plusieurs équipes devront travailler parallèlement, notamment pour installer des planchers de formes différentes, en fonction de la motorisation choisie.

Cette nouvelle façon de fonctionner diffère de celle utilisée pour les i3 et i8. Lors du lancement de ces deux voitures, le constructeur leur a créé une ligne d’assemblage distincte dans l’usine de Leipzig, en Allemagne. Oliver Zipse a cependant confirmé que cette stratégie ne sera pas retenue dans l’avenir.

Toutefois, ceci ne signifie pas que les véhicules avec le préfixe i cesseront d’être développés. Le prochain est le iNEXT, un véhicule avec fonctionnalité de conduite autonome avancée qui sera produit d’ici 2021.

Une version entièrement électrique du Série 3 et du X3 sont attendues respectivement en 2019 et 2020.
 

 
 
 
 

Sondage

 

Laquelle de ces sportives aimeriez-vous voir renaître?

Infolettre

 

Inscrivez-vous à l'infolettre pour recevoir des offres et des nouvelles.

Émissions RPM
Émissions RPM Plus