POUR PLUS DE VIDÉOS, VISITEZ

Actualités

par Samuel Lessard, le 1 septembre 2017 à 04h33

Bentley Continental GT 2019 : définitivement Bentley Retour aux actualités
 

La troisième génération de la Bentley Continental GT est désormais dévoilée. Malgré un look qui ne peut démentir sa filiation avec la toute première Continental GT de 2003, la voiture reçoit une pléiade d’améliorations mécaniques et technologiques.

Le design est largement inspiré du concept EXP 10 Speed 6 qui a été dévoilé au Salon international de l’auto de Genève en 2015. Les quatre phares avant sont toujours présents et la paire placée en position centrale est désormais prédominante. À l’arrière, les feux, qui étaient autrefois rectangulaires, adoptent maintenant un design ovale alors que, de profil, les lignes sont franches et fluides. L’intérieur n’échappe pas au tournant numérique avec ses deux écrans directement tirés du catalogue de pièces du groupe VW, avec une interface toutefois unique à Bentley.

Mécaniquement, on retrouve, sous le capot, le même W12 turbocompressé de 6,0 litres que le Bentayga. Il produit 626 chevaux à 6 000 tr/min et 664 livres-pied de couple de 1 350 à 4 500 tr/min, ce qui représente une augmentation massive par rapport à l’ancien moulin qui produisait 582 chevaux et 531 livres-pied de couple. La boîte automatique à double embrayage à huit rapports est également toute nouvelle, prenant la place d’une automatique conventionnelle à huit rapports. Une traction intégrale favorisant les roues arrière est de série sur toutes les versions. Cette mécanique permet une accélération de 0 à 100 km/h en seulement 3,7 secondes alors que la vitesse maximale atteint 333 km/h.

Comme c’est le cas avec chaque nouvelle génération de véhicules modernes, le châssis est renforcé et le poids de la voiture est diminué. Dans le cas présent, 85 kilos ont été sauvés en raison de la carrosserie qui est complètement en aluminium. Cette carrosserie est entièrement thermo-formée; on chauffe l’aluminium à plus de 500 degrés Celsius avant de le mouler par pression d’air. Les roues avant ont également été avancées et le moteur reculé, ce qui augmente l’empattement et modifie la distribution de poids. Désormais, 53 % de la masse si situe sur le train avant et 47 % sur le train arrière.

Les éléments suspenseurs sont repris des autres véhicules présents chez Audi/Volkswagen/Porsche. Par exemple, la suspension pneumatique avec amortisseurs à trois chambres et le système anti-roulis avec actuateurs fonctionnant avec une tension de 48 volts sont les mêmes que celui que l’on retrouve sous la plus récente Porsche Panamera.

Patience, cette troisième génération ne sera offerte en Amérique du Nord qu’à compter de 2019. Le prix n’est pas encore annoncé.
 

 
 
 
 

Sondage

 

Laquelle de ces sportives aimeriez-vous voir renaître?

Infolettre

 

Inscrivez-vous à l'infolettre pour recevoir des offres et des nouvelles.

Émissions RPM
Émissions RPM Plus